Théâtre « Pyrénées, ou le voyage de l’été 1843 » de Victor Hugo le 7 décembre 2019

#_LOCATIONMAP

Date / Heure
Date(s) - 07/12/2019
20:00 - 22:00

Catégories


Pyrénées, ou le voyage de l’été 1843 de Victor Hugo.

Adaptation et mise en scène Sylvie Blotnikas, avec Julien Rochefort.

Ce récit, plein d’humour, de simplicité et de grandeur est adapté pour la première fois au théâtre. Le 18 juillet 1843, Victor Hugo qui a 41 ans commence son traditionnel voyage d’été. Ce voyage de près de deux mois le mène de Biarritz à Oléron, en passant par l’Espagne et les Pyrénées. C’est l’occasion pour Hugo non seulement de découvrir et de s’émerveiller, mais aussi de plonger dans son passé. Au fur et à mesure de son périple, il écrit de nombreux textes qui constituent un journal de voyage qu’il a l’intention de publier. Mais un évènement tragique viendra interrompre ce voyage…

Entrée : 10€ ou 6€ pour les enfants et adhérents

Réservation conseillée à l’aide du formulaire en bas de page



 


Ce spectacle a été crée au Lucernaire à Paris en 2016 (du 24 août au 8 octobre) et repris en raison du succès (du 30 novembre au 8 janvier 2017).
Puis « Pyrénées ou le voyage de l’été 1843 » a été joué au Festival Off d’Avignon au Théâtre La Luna du 7 au 30 juillet 2017 ainsi qu’en tournée pendant la saison 2017/2018.
Ce spectacle a été joué au Musée Victor Hugo à Villequier en février 2017 et dans la maison natale de Victor Hugo à Besançon en septembre 2017.

EXTRAITS CRITIQUES :
FIGAROSCOPE – Armelle Héliot
Mis en scène par Sylvie Blotnikas qui signe l’adaptation, Julien Rochefort fait revivre le poète lors de son voyage dans les Pyrénées. Un texte magnifique dans lequel l’écrivain retrouve ses impressions d’enfance.
Vous serez sidéré par la manière dont il analyse les impressions, les paysages, les détails qu’il retrouve… C’est avant Proust, les miracles de la mémoire…Un merveilleux moment de haute littérature.

L’OBS – Jacques Nerson
Resté inachevé, le « Voyage vers les Pyrénées » ne paraîtra pas du vivant de Hugo. Il est pourtant magnifique. Et ici magistralement interprété par Julien Rochefort dirigé par Sylvie Blotnikas.

TELERAMA – La Chronique de Fabienne Pascaud
Splendide journal de voyage dans les Pyrénées qu’écrivit Victor Hugo en 1843.
Dans un espace totalement nu, -rideaux de velours noir au fond, petit tabouret noir au milieu-, Julien Rochefort peut distiller sans jamais en faire trop, avec ce qu’il faut de théâtralité, de distance comique et de style XIXe
romantique la fascinante écriture du maître, tout ensemble descriptive et onirique, pittoresque et philosophique.

JDD-EUROPE 1 – Annie Chénieux
Sylvie Blotnikas a adapté et mis en scène ce récit de voyage que Julien Rochefort délivre d’un souffle, en osmose avec le poète. Fin et sensible, la diction claire, carnet à la main, petite gourde en poche, il est le Hugo rêveur, visionnaire et mélancolique, qui invite à un voyage dans le temps.

AVANT-SCENE-THEATRE – Armelle Héliot
Enfin citons l’un des plus bouleversants moments de cette saison. Sylvie Blotnikas a adapté un magnifique récit de Victor Hugo, « Pyrénées ou le voyage de l’été 1843 ». Elle dirige avec tact le sensible Julien Rochefort au Lucernaire. La langue est magnifique. Hugo précède Proust dans l’analyse des mécanismes de la mémoire. Et le récit se clôt sur une note déchirante.
Très simple, très profond. Le théâtre est là, entièrement.

WEB THEATRE – Gilles Costaz
Quand le Théâtre de Poche était dirigé par Etienne Bierry et Renée Delmas, on voyait régulièrement Julien Rochefort et Sylvie Blotnikas dans des pièces de cette dernière. C’était toujours un enchantement. Aujourd’hui, au Lucernaire, l’équipe se reforme mais au profit de Victor Hugo. Sylvie Blotnikas a adapté un récit de voyage de l’écrivain et mis en scène Julien Rochefort, dans la simplicité du jeu théâtral la plus totale, presque sans accessoire (juste l’habit des temps romantiques) et sans décor.
Julien Rochefort s’empare de ce texte avec une douceur, une délicatesse, un ton tranquille mais aimant, une passion du concret des mots et une rêverie hantée par la beauté qui font de lui un magnifique double théâtral de l’écrivain.

VAUCLUSE MATIN – Marie Filicat
Fabuleux narrateur, Julien Rochefort fait résonner les mots de Victor Hugo. La salle submergée d’émotions et d’images voudrait suspendre le temps pour que cette escapade en compagnie de ce monument de la littérature française ne s’arrête jamais. Avec Sylvie Blotnikas qui l’a mis en scène, Julien Rochefort a ciselé un petit chef d’oeuvre.


Les commentaires sont clos.