BiskorNightZ #4 11,12 et 13 octobre 2024

Date / Heure
Date(s) - 11/10/2024 - 13/10/2024
20:00 - 23:30


LES BISKORNIGHTZ 2024

Dans un monde où les régimes autoritaires brident les liesses populaires et où les technologies ont pris le pas sur l’Humain, un groupe d’activistes biscornus prennent possession de la nuit.

Furieux, leurs chansons contestataires résonnent dans la cité comme un cri déchirant.
Délirants, leur installation dans le dernier bastion de la résistance fait chanceler les esprits.

Dans un soupir retentissant, dans un cri assourdi par la répression, les BiskorNightZ seront le fief de l’ultime bataille pour la liberté.

 

Vendredi 11 Octobre – 20h


Shaker Poisson

Pêché par le chalutier du Post Punk, Shaker Poisson aurait pu naitre d’une mère Londonienne et d’un père Californien. Avec un enthousiasme naïf pour les choses simples, ce Power Trio brut offre des mélodies espiègles, naviguant entre refrains intenses et cris fédérateurs. Depuis début 2022, ils oscillent entre l’effervescence Tourangelle et l’obscurité de la banlieue Parisienne où ils squattent un studio de vieux punk la nuit, pour se libérer de la monotonie de leurs «bullshit jobs» respectifs. Hurlant des poèmes agressifs, ils relatent ironiquement des moments de leurs existences, comme pour alarmer leurs vieux potes de ne pas se précipiter dans des vies trop rigides. Sincère et sans concession, Shaker Poisson vise à créer un moment de joie urgente, presque fraternelle, comme pour célébrer le souvenir d’un moment jamais vécu.

https://linktr.ee/shakerpoisson

 

Animæ

Animæ, c’est le songe d’un monde qui court à sa perte. Porté par une voix féminine, entre parlé, crié et chanté en français, l’auditeur est entraîné à errer dans le monde d’Ordal. A travers de nombreux paysages décrits, des constats alarmants mais également teintés de romantisme. Un pied dans la vague stoner/noise actuelle, et l’autre dans le courant progressif des années 70’ qui l’a bercé, le projet propose en live une expérience immersive.

https://animaemusic.com/

 

Zarboth

Zarboth joue comme il joue et voilà suffisamment d’infuence.
100 ans après la dissolution du mouvement Dada, la révolte gronde toujours. Avant-garde ? Zarboth se fait fort d’apporter une continuité sonique à cette clameur légitime. Zarboth à Zurich, ou le monstre Bakounine au Cabaret Voltaire.
Zarboth est un combo excentrique sorti de la richesse de l’underground parisien. Comme leurs trois précédents opus, Grand Barnum All Bloom défie les lois de la description.
À la manière du free jazz, Zarboth déconstruit en toute liberté.
Leur « expérience de l’impossible » passe par toutes les musiques déviantes, les danses concaves et primitives.
Ils passent la chansonnette à la rap, cuisinent en direct un yaourt rock d’opposition avec des vrais morceaux de free dedans, balancent, manipulent, recyclent.
Électron électro – scandé, boucles entêtantes, polyrythmies savantes, mélodies simples, groove psychédélique, fury de bongos, décharge d’énergie libératrice : un cri primal et primordial.
Zarboth questionne, laisse les portes ouvertes, peint le monde au couteau.

https://www.zarboth.com/

 

Samedi 12 Octobre – 20h


Nouяiture

Appelé à sortir de l’éther en 2016 à Paris, Nouriture est un groupe de mindfuckrock, un style musical hybridé né de la communion impie du psych, du prog, du grunge et du punk rock, le tout saupoudré d’une bonne dose d’humour absurde et d’un penchant pour le théâtral. Chaque album raconte une épopée de recherche de nourriture, de voyages interstellaires, de raves galactiques et de banquets endiablés. Cependant, c’est sur scène que notre musique s’épanouit vraiment dans sa forme finale. Chaque concert est considéré comme une véritable performance ; un mélange de transe tribale et d’orgie vaudevillesque en sous-sol. Des danses sauvages et des pogos frénétiques sont suivis de break-downs appétissants, de passages planants, le tout avant un atterrissage en douceur, soutenu par une esthétique visuelle immersive, des costumes, une scénographie et du VJing.

https://kuronekomedia.lnk.to/Barbara

 

Carmen Sea

Après plusieurs essais, le line-up du groupe atteint finalement son état actuel (violon / guitare / basse / batterie) à la fin de 2019. Rapidement, ils ont commencé à composer leur répertoire original, mêlant les diverses influences des musiciens, de la musique classique au heavy metal, en passant par des styles tels que le jazz, l’industriel, l’électronique et le rock. Le mélange de ces diverses influences conduit le groupe à une manière personnelle et unique d’écrire de la musique, où l’âme brute et énergique du rock fusionne avec de longues et profondes séquences harmoniques, avec des sons électroniques ajoutés au mélange final.

https://linktr.ee/carmensea

 

Ni

Monstre à quatre têtes, le grand méchant Ni a troqué la linéarité des routes de l’Ain contre des architectures impossibles, qui tiennent à grand renfort d’électricité et de polyrythmies apatrides.
Dans son temple, le quatuor perce les fenêtres à coup de cris, les murs élevés tiennent grâce à une nervosité virtuose et la qualité des fondations dissipe tout doute quant à la résistance potentielle du bazar pour les siècles à venir.
À l’intérieur, c’est la bourrasque continue, des enfants courent un peu partout
et leurs parents dansent autour d’un grand bûcher festif au milieu duquel la valse, la forme couplet-refrain et les mesures 4/4 lâchent un dernier râle avant d’être réduites à l’état de cendres.

https://ni-music.com/fr.html

 

Dimanche 12 Octobre – 15h


Initiation au réglage d’instruments à cordes
Avec Gordon – La Gordonnerie

58 ans, guitariste et bassiste depuis les « années 80 », passionné de musique et plus que tout, passionné par tout ce qui fait du « SON ».
Bricoleur compulsif, très vite il démonte, répare et optimise ses instruments, fait de même avec ceux des copains…
Et depuis, il n’a pas arrêté !

lagordonnerie.fr/index.html

 

 

 

Les commentaires sont clos.